Statistiques

Raccordements

km de conduites

GWh produits par an

l de mazout substitués par an

m³ de copeaux brûlés par an

Exploitation

Comment se raccorder ?

1. Commencez par vous rendre dans la partie devis en cliquant ici.
2. Remplissez tous les champs du formulaire.
3. Si vous avez des questions, vous pourrez probablement trouver une réponse dans cette section.
4. Si malheureusement vous ne trouvez pas votre bonheur, n’hésitez pas à nous poser vos questions sur notre page discussions.

Carte interactive

  • Conduites actuelles
  • Bâtiments raccordés

Demander un devis

Nous vous ferons parvenir une offre indicative dans les 30 jours.

15 + 6 =

Questions fréquentes

Questions d’ordre général

Que se passe-t'il s'il n'y a plus assez de bois en forêt ?

Le potentiel en bois-énergie pour le canton du Jura est estimé à 250’000 m³ de copeaux. Actuellement, seuls 120-140’000 m³ sont exploités. La mise en service de la nouvelle centrale de Roche de Mars permettra de valoriser à terme environ 50’000 m³ supplémentaire chaque année, portant ainsi le total au 75% du potentiel.

En considérant qu’une partie de l’assortiment de bois d’industrie peut être valorisé pour l’énergie-bois, selon la situation du marché du bois, le potentiel pourrait atteindre jusqu’à 350’000 m³ de copeaux par an.

Est-ce qu'on ne risque pas de surexploiter les forêts pour produire du bois-énergie ?

La loi forestière suisse est l’une des plus strictes au monde. Elle ne permet pas de couper plus de bois que l’accroissement naturel annuel. De plus, le bois énergie est un sous-produit forestier, couplé au bois de service. Il n’y a donc pas de risque de surexploitation de nos forêts pour la production de bois-énergie.

D’où vient votre bois ?

Le bois provient a 90% des forêts jurassiennes (dont 70% de l’Ajoie, 20% de la Vallée, 10% des Franches-Montagnes ) et 5% provient des forêts du Jura bernois. Le solde provient de l’industrie du bois (scierie, bois usagé) jurassienne.
Le rayon moyen d’approvisionnement est de 15km environ. Un logiciel de géolocation permet par exemple aux garde forestiers de triage d’annoncer les tas de bois en les situant sur une carte.

Quelle quantité de bois est brûlée par jour, par semaine, par année ?

En plein hiver, environ 400 m³ de copeaux sont brûlés par jour, soit l’équivalent d’environ 30’000 litres de mazout.
En plein été se sont moins de 40 m³ de copeaux qui sont brûlés par jour pour l’eau chaude sanitaire principalement, soit l’équivalent de 3’000 litres de mazout.

La consommation annuelle est d’environ 45’000 m³ de copeaux, soit l’équivalent de 3,5 mio de litres de mazout / an.

Quelle quantité de mazout est substituée par année ?

En plein hiver, environ 400 m³ de copeaux sont brûlés par jour, soit l’équivalent d’environ 30’000 litres de mazout.
En plein été se sont moins de 40 m³ de copeaux qui sont brûlés par jour pour l’eau chaude sanitaire principalement, soit l’équivalent de 3’000 litres de mazout.

La consommation annuelle est d’environ 45’000 m³ de copeaux, soit l’équivalent de 3,5 mio de litres de mazout / an.

Quelle est la part d'énergie grise dans les plaquettes de chauffage ?

Pour déchiqueter 1 m³ de copeaux de bois (750 kWh) 0,8L de mazout sont nécessaires (800 kWh). La part d’énergie grise est d’environ 1,1%.

Si on ajoute le transport à la chaufferie (15km en moyenne), il se rajoute 0.1L de mazout. La transition par un stock intermédiaire à couvert, pour le séchage des copeaux nécessite 0.2L de mazout supplémentaire. Les copeaux contiennent ainsi une part d’énergie grise entre 1,1% et 1,5% d’énergie grise

Quel est le nombre de clients raccordés ?
Température de l'eau dans les conduites ?

Hiver :
Température à l’aller : 95°C
Température au retour : 55°C
Été :
Température à l’aller : 75°C
Température au retour : 50°C

Perte de chaleur dans les conduites ?

Les conduites du Thermoréseau sont pré-isolées et sont enterrées à une profondeur hors-gel de 80 cm au minimum. De ce fait, les pertes de chaleur sont extrêmement faibles et se montent à seulement 0,2°C par km de conduite.

Questions de clients

Mon chauffage est en panne, qui est-ce que j'appelle ?
Mon chauffage est en panne, qui paie ?
Quelle centrale chauffe mon bâtiment ?

Les deux centrales alimentent le même réseau (comme l’alimentation en eau potable de Porrentruy qui provient de différentes sources).

Lors du fonctionnement simultané des deux centrales, en plein hiver par exemple, le réseau se sépare fictivement. Dans ce cas, on peut considérer que les bâtiments situés au sud et à l’est du réseau sont plutôt alimentés par la nouvelle centrale Sur Roche de Mars, alors que les secteurs nord et ouest sont alimentés par la centrale de Bellevue.

Questions de futurs clients

Est-ce qu'il est possible de raccorder mon bâtiment au Thermoréseau ?
Que faut-il pour se raccorder ?
  1. Contacter la société Thermoréseau
  2. Indiquer l’adresse du bâtiment à raccorder
  3. Indiquer la consommation d’énergie moyenne du bâtiment (pour les 3 dernières années si possible)
Combien coûte le raccordement de mon bâtiment ?

Demander un devis

Les frais de raccordement pour un bâtiment sont variables en fonction de la puissance de l’installation et de différentes caractéristiques techniques.

En contrepartie, cette contribution unique (nommée frais de raccordement) regroupe l’ensemble des travaux de raccordement (génie civil, conduites, nouvelle installation de production de chaleur (sous-station du Thermoréseau) et évacuation des anciennes installations (chaudière et brûleur), mise en service et remise en état intérieur / extérieur).

Comme exemple, si un petit locatif consomme avant son raccordement 10’000 litres de mazout par année, ses frais de raccordement s’élèvent à environ CHF 22’000.- (HT).

Puis, chaque année, il y a les coûts annuels suivant :
– L’abonnement, qui est fixe, quelle que soit la consommation d’énergie ;
– Le coût de l’énergie, qui dépend justement de la consommation énergétique du bâtiment.

Lorsque nous établissons une offre de raccordement à un propriétaire intéressé à raccorder son bâtiment au Thermoréseau, on l’informe de ces différents coûts, en toute transparence.

Quelles sont les charges annuelles ?
Quel est le comparatif avec d'autres sources d'énergie ?
Quels travaux sont pris en compte dans l'offre du Thermoréseau ?

Les frais de raccordement au Thermoréseau comprennent:

  • Raccordement hydraulique sur la conduite principale, pose des conduites du chauffage à distance jusqu’à la future sous-station. Travaux de génie-civil et remises en état compris (génie-civil, maçonnerie, paysagisme).
  • Démontage et évacuation des anciennes installations de production de chaleur (chaudière+brûleur).
  • Rachat du solde de mazout, les frais de pompage et de transfert étant déduits de la valeur du mazout. Mise hors service de la citerne (dégazage uniquement). L’évacuation de la citerne peut être proposé en option.
  • Livraison et pose de la sous-station, avec le(s) groupe chauffage et 1 groupe ECS, comprenant la régulation, les nouvelles pompes et nouvelles vannes. Raccordement au réseau secondaire. Adaptation de la tuyauterie.
  • Fourniture et pose d’un chauffe-eau de 300 litres et évacuation de l’ancien. Racc à la sous-station.
  • Fourniture et pose d’un vase d’expansion de 35 litres et évacuation de l’ancien. Racc à la sous-station.
  • Raccordements électriques côté primaire de la sous-station. (1 aliment. 380 Volts doit être à disposition).
Est-ce que le Thermoréseau fait aussi l'ECS ?

L’installation de production de chaleur du Thermoréseau (sous-station) posée chez le client est très modulable et permet de s’adapter à toutes les spécificités en matière de chauffage. Elle permet également de fournir la chaleur pour l’ECS (eau chaude sanitaire).

Si vous avez d’autres questions, une section « Discussions » est à votre disposition.

Contacts

Thermoréseau-Porrentruy SA, vous reçoit volontiers dans ses bureaux

Thermoréseau-Porrentruy SA

Centrale de Bellevue
Route de Belfort 77
CH-2900 Porrentruy

Thermoréseau-Porrentruy S.A.

Centrale de Roche de Mars
Route d’Alle 87
CH-2900 Porrentruy

Thermoréseau-Porrentruy S.A.